Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles

Conseils pour la couverture de faits divers… occultes

Le meurtre étrange d’un nourrisson aux États-Unis a fait les manchettes de plusieurs journaux américains et laisse les policiers dans un brouillard total. Les circonstances particulières entourant la mort de l’enfant tendent à démontrer, selon certains,  à un meurtre rituel ou satanique. Des religions de types Voodoo, tel le Santeria ou le Palo Mayombe, ont été montrées du doigt par des journalistes et des policiers. 

Que doit faire un journaliste lorsqu’il couvre un fait divers de ce type? Comment s’assurer d’être fidèle à la réalité sans tomber dans le sensationnalisme?

Poynter offre trois conseils aux journalistes :

 (1) Les policiers ne sont pas des experts sur les croyances occultes, ce n’est pas parce qu’un policier sur les lieux du crime mentionne qu’un meurtre est un « rituel religieux » que c’est vraiment le cas.

(2) Trouvez de vrais experts, demandez-leur de se prononcer sur la question.

(3) Soyez prudents, faites attention aux détails. Ne sautez pas aux conclusions. Si deux sources sont en désaccord sur le caractère « rituel ou religieux » de l’affaire, il faut le mentionner. 

Cette entrée a été publié avec les mots-clefs , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *