Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles

Le journaliste étudiant arrêté a été libéré

Laith Marouf a finalement été libéré vers 16h cet après-midi. Le directeur de la programmation et caméraman pour la station de télévision communautaire de l’Université Concordia, CUTV avait été arrêté ce matin alors qu’il filmait la manifestation étudiante qui se déroulait alors au centre-ville de Montréal.

« Nous faisions notre travail, soit de filmer et surveiller le déroulement des manifestations étudiantes, a indiqué Laith Marouf. Nous étions à l’extérieur de la zone où travaillaient les policiers. Je n’ai touché à aucun policier, j’ai simplement continué à faire mon travail et ils m’ont arrêté. » 

« On couvre les manifestations étudiantes depuis le début, précise la journaliste Sabine Friesinger qui accompagnait Laith Marouf. On voulait filmer l’intervention policière de ce matin, mais les policiers nous ont dit de nous déplacer. On s’est déplacé tout en continuant à filmer. Les policiers ont voulu arrêter notre caméra et comme c’est Laith qui filmait, c’est lui qu’ils ont ciblé. »

Laith Marouf estime avoir été ciblé par les policiers car CTUV diffusent ses images en direct. « Nous étions le seul média qui diffusait en direct et je crois qu’ils y voient une menace.» Le caméraman assure avoir été bien traité; il a cependant été séparé des autres manifestants arrêtés et envoyé dans un poste de police différent. 

Laith Marouf est maintenant accusé d’entrave au travail des policiers et sera appelé à comparaître le 18 avril. Entre-temps, il devra éviter de se trouver dans le quadrilatère défini par les rues Papineau, Atwater, Sherbrooke et Notre-Dame, sauf pour des raisons professionnelles. Il souhaite continuer à faire son travail, qui consiste à couvrir les manifestations étudiantes, qui se déroulent par ailleurs régulièrement dans ce secteur. 

Au moment des arrestations, Laith Marouf portait un carré rouge, contrairement à Sabine Friesinger qui dit pourtant en avoir porté à d’autres occasions. « Notre public, ce sont les étudiants, on est financé par leurs cotisations; donc c’est sûr qu’on veut faire sortir le point de vue étudiant », admet-elle.

La police a indiqué avoir prévenu les protestataires que la manifestation était devenue illégale, en raison de méfaits commis par certains manifestants. Au total, 71 personnes ont été arrêtées. 

Des images de la manifestation et de l’intervention policière sont disponibles sur le site de CUTV.

Cette entrée a été publié avec les mots-clefs , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *