Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles & Communiqués

Déclaration du Conseil de presse du Québec concernant le refus du président de la CSN de tenir une conférence de presse en présence des journalistes et caméras du réseau TVA

Le Conseil de presse dénonce le comportement du président de la CSN, M. Gérald Larose, qui a refusé, le 29 septembre 1983, de tenir une conférence de presse en présence des journalistes et caméras du réseau TVA, sous prétexte que les techniciens à l'emploi de Télé-Métropole étaient en lock-out. Cela porte atteinte au libre exercice du journalisme ainsi qu'au droit du public à être informé de façon adéquate et complète.

Le Conseil de presse du Québec dénonce énergiquement le comportement adopté par le président de la CSN, monsieur Gérald Larose, qui a refusé, le 29 septembre dernier, de tenir une conférence de presse en présence des journalistes et caméras du réseau TVA, sous prétexte que les techniciens à l’emploi de Télé-Métropole étaient en lock-out.

Le Conseil ne peut que condamner avec la plus grande vigueur le comportement du Président de la CSN qui porte directement atteinte au libre exercice du journalisme ainsi qu’au droit du public à être informé de façon adéquate et complète.

Il n’appartient en effet pas à ceux qui ont des informations à transmettre au public de choisir quel journaliste sera admis à en rendre compte. Les journalistes ont pour mandat d’informer le public et il appartient aux médias qui les emploient de décider de leurs assignations.

Si les propos du Président de la CSN étaient assez importants pour être transmis en conférence de presse, il est inconcevable qu’une partie importante de la population ait pu se voir privée de ces informations, du fait de l’exigence du chef syndical qui aurait empêché le réseau TVA d’en informer ses téléspectateurs.