Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles & Communiqués

Le Conseil de presse devrait-il « s’autosaisir » devant les mouvements de désapprobation publique généralisée du travail des médias?

Le Conseil de presse précise les thèmes de l’assemblée générale annuelle du 8 novembre 2001. Il y aura un débat public au sujet des mouvements généralisés de désapprobation publique face au travail des médias d’information. On y fera également, entre autres, une mise au point sur la poursuite intentée contre le CPQ par M. André Arthur et une actualisation du dossier de la concentration de propriété des organes d’information au Québec.

L’assemblée générale annuelle du Conseil de presse du Québec fera une place de choix, le 8 novembre prochain, à un débat public au sujet de mouvements généralisés de désapprobation publique face au travail des médias d’information.

Ces protestations populaires, de l’ampleur, par exemple, de celle générée par le traitement journalistique des antécédents judiciaires de l’héroïque pilote d’Air Transat, Robert Piché, ne se concrétisent pas nécessairement dans des plaintes spécifiques portées à l’attention du Conseil de presse. Le CPQ n’aurait-il pas le devoir de profiter de ces moments de manifestation d’indignation populaire devant le travail de la presse pour s’interroger sur ces événements, en « s’autosaisissant » de ces questions, en en faisant un moment privilégié d’éducation déontologique?  Tel sera l’objet du débat public.

D’autre part, la direction du Conseil saluera l’adhésion officielle du groupe de presse Quebecor au sein de l’organisme.

L’assemblée générale du Conseil sera également l’occasion de faire le point sur la poursuite de 1,2 million $ intentée en mai dernier contre le tribunal d’honneur de la presse québécoise par l’animateur de radio André Arthur, alléguant avoir été licencié de la station CKVL à la suite d’un blâme adressé par le Conseil de presse.

Autre sujet majeur : le président de l’institution, M. Michel Roy, actualisera le dossier de la concentration de la propriété des organes d’information au Québec, en attente des conclusions et recommandations de la commission parlementaire mandatée pour en étudier la problématique, l’hiver dernier.

La modernisation du site Internet du Conseil de presse figurera aussi à l’ordre du jour de la rencontre. Grâce à un nouveau moteur de recherche, le grand public et la communauté journalistique peuvent maintenant avoir accès plus facilement et rapidement à l’ensemble des décisions rendues depuis près de 30 ans en matière d’éthique de l’information.  Les avis publics du Conseil, ainsi que les derniers communiqués de presse seront désormais accessibles sur le site du CPQ.

L’assemblée générale annuelle du Conseil de presse se tiendra au Centre de conférence (salon McGill) de l’Hôtel du Parc Renaissance, à Montréal, à compter de 14 heures.  Le public peut en tout temps y participer.

– 30 –

SOURCE :     

Robert Maltais, secrétaire général
Conseil de presse du Québec
Téléphone :  (514) 529-2818
Courriel :  direction@conseildepresse.qc.ca