Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Chroniques

Mai 2013 – Tour du monde déontologique

Le Star irrite la communauté somalienne

Annex News CC

Ontario, 17 mai 2013. De nombreux représentants de la communauté somalienne ont exprimé leur irritation à la suite de la publication du premier article du Toronto Star portant sur la vidéo montrant présumément le maire, Rob Ford, fumant du crack. Dans cet article, on souligne à plusieurs reprises que les hommes cherchant à vendre la vidéo étaient des trafiquants de drogue appartenant à la communauté somalienne.

Un lecteur se plaignant à l’ombudsman du Star a compté 11 références à la Somalie, dans cet article.

Afin de satisfaire aux critères d’un journalisme responsable, le journal devait dévoiler le plus d’information possible au sujet de ses sources anonymes, à plus forte raison dans une affaire aussi explosive, explique Kathy English, ombudsman du Star, dans sa chronique du 24 mai. L’objectif poursuivi est de démontrer au lecteur la rigueur de la démarche des deux journalistes.

À cet égard, le fait de mentionner l’origine des sources respecte une des politiques (fair play) du quotidien, qui stipule que les références, directes ou indirectes, à la race ou à l’origine ethnique d’une personne ne peuvent être faites que si elle est pertinente par rapport à l’article.

Mais la rédactrice en chef, Jane Davenport, a reconnu que ces références à la communauté somalienne étaient trop nombreuses, dans le texte du 17 mai.

En réaction aux critiques des lecteurs, la moitié de ces références ont été retirées dans la version numérique du texte et très limitées dans les articles suivants traitant du même dossier, note Kathy English.

« Nous comprenons pourquoi la communauté est vexée et nous lui offrons nos excuses », a dit Mme Davenport.

 

 

Cette entrée a été publié avec les mots-clefs , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *