Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Chroniques

Précarité et journalisme, un cocktail néfaste

Méthodologie et représentativité

Crédit photo : ericskiff CC

Les journalistes ont été sondés en juin 2013, à l’aide du logiciel Survey Monkey. Les 1700 membres professionnels de la Fédération étaient invités à y répondre. De ce nombre, 534 ont répondu, sur une base volontaire.

Ce sondage maison mené par la Fédération est non scientifique. Son intérêt, souligne-t-on sur le site de la FPJQ, est de refléter l’état d’esprit de tous les journalistes, quel que soit leur statut d’emploi.

 Malgré le caractère non probabiliste de la consultation effectuée en ligne, la répartition des répondants selon différents statuts professionnels correspond en effet assez fidèlement à celle observée en réalité.

 

Certaines questions on cependant été sautées par de nombreux répondants, ce qui modifie alors potentiellement la répartition par statut.

Cette entrée a été publié avec les mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *