Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles

André Arthur retire sa poursuite de 1,2 million contre le Conseil de presse

Plus d’un an après avoir entamé des poursuites judiciaires contre le Conseil de presse, l’animateur de radio André Arthur vient de se désister des procédures judiciaires menées contre le Conseil de presse du Québec.

L’animateur de la Vieille Capitale avait déposé une poursuite de 1,2 M $ contre le CPQ le 23 mai 2001, après que la station de radio montréalaise CKVL – maintenant convertie en service de nouvelles continues – ait mis fin à son contrat de travail. Dans sa poursuite, M. Arthur alléguait avoir perdu son emploi à la suite d’un blâme adressé à ce dernier par le Conseil de presse pour avoir tenu des propos racistes en ondes. Il soutenait que le Conseil était ainsi responsable d’une perte de revenus contractuels estimés à quelque 750 000 $.

Le Conseil de presse avait pour sa part contesté le bien-fondé de la poursuite d’André Arthur et transmis le dossier à ses procureurs. Or, après plus d’une année de procédures, l’animateur de radio s’est finalement désisté de sa poursuite en libelle.

Fait à signaler, le Conseil canadien des normes de la radiotélévision avait rendu une décision similaire à celle du Conseil de presse et adressé des reproches à André Arthur, dans le même dossier.

Rappelons que le Conseil de presse du Québec a reçu et traité jusqu’à maintenant plus de 20 différentes plaintes contre l’animateur de radio; 13 de ces plaintes se sont avérées fondées et ont valu à André Arthur, au cours des dernières années, divers reproches et blâmes de la part du CPQ en raison de manquements majeurs à l’éthique professionnelle. Les autres plaintes portées contre M. Arthur n’ont pas été retenues ou ont donné lieu à des désistements.

– 30 – 

SOURCE :     

Robert MALTAIS
Secrétaire général
Conseil de presse du Québec
Tél. : (514) 529-2818
Courriel : direction@conseildepresse.qc.ca

Les commentaires sont fermés.