Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles

La commission d’appel rend sept décisions en éthique journalistique

Montréal, le 15 novembre 2006. La Commission d’appel du Conseil de presse du Québec a rendu, lors de sa dernière réunion, sept décisions en matière d’éthique journalistique. Ces décisions sont finales.

D2005-06-100 – Luc Archambault c. Annie Saint-Pierre, journaliste et Le Journal de Québec

Le plaignant portait plainte contre le Journal de Québec, son éditeur et chef de la direction ainsi qu’à l’encontre de la journaliste Annie Saint-Pierre pour des articles qu’il considère en faveur du projet Rabaska, au détriment du point de vue des opposants à ce projet. Le plaignant reprochait donc aux mis-en-cause leur parti pris et invoquait plus précisément les articles et chroniques publiés les 1er avril, 27 mai, 1er et 3 juin 2005.

La plainte avait été partiellement accueillie par le comité des plaintes et de l’éthique de l’information (CPEI), sur le seul motif de confusion des genres journalistiques. Le Journal de Québec et le plaignant ont formulé chacun une demande d’appel.

La commission a maintenu la décision rendue par le CPEI.

D2005-08-003 Ligue québécoise contre la propagande et la corruption canadiennes (M. Gilles Rhéaume, porte-parole) c. Vincent Marissal, journaliste et La Presse

Le plaignant portait plainte contre la chronique intitulée « Souveraineté sors de ce corps! » rédigée par M. Vincent Marissal et publiée le 19 août 2005 dans le quotidien La Presse. Selon le plaignant, la chronique mise en cause comportait des informations inexactes et des expressions erronées qui lui auraient porté préjudice ainsi qu’aux sympathisants à la cause souverainiste.

Le CPEI avait rejeté la plainte. La commission d’appel a maintenu cette décision.

D2005-09-010 Michel Chayer c.  Karolyne Marengo, journaliste et Quartier Libre

M. Chayer portait plainte contre les mis-en-cause concernant un article paru le 7 septembre 2005 intitulé « Préserver le savoir » dans l’hebdomadaire Quartier libre. Il déplorait le manque de pondération et de rigueur de l’article. Il considérait que les propos rapportés par la journaliste étaient sans nuance et stigmatisaient les Québécois en laissant sous-entendre qu’ils sont xénophobes et intolérants envers les membres des communautés culturelles.

Le CPEI avait rejeté la plainte et M. Chayer a formulé une demande d’appel. La commission d’appel a maintenu la décision du CPEI.

D2005-10-015 Cabinet du maire et du comité exécutif de la Ville de Montréal (M. Richard Thériault, directeur de l’administration et des communications) c. Linda Gyulai, journaliste et The Gazette

Le plaignant portait plainte au nom de la Ville de Montréal pour une série d’articles parus du 1er au 3 octobre 2005, portant sur l’attribution de contrats par la Ville et les contributions des entreprises aux partis politiques municipaux. Le plaignant invoquait que les mis-en-cause auraient manqué à l’éthique journalistique par omission, sensationnalisme, inexactitude et insinuations. Le CPEI avait rejeté la plainte en précisant, toutefois, que la journaliste aurait pu faire preuve davantage de prudence en faisant état de l’implication d’un cadre de la Ville dans la campagne électorale de M. Gérald Tremblay en 2001.

Les mis-en-cause ont porté la décision en appel en demandant que cette dernière précision soit retirée de la décision invoquant que le CPEI avait mal interprété les faits décrits par la journaliste dans sa réponse à la plainte. Après révision du dossier, la commission a rejeté l’appel.

D2005-11-025 Sophie Bouchard et Tina Sénécal c. Katia Bussières, journaliste et Le Journal de Québec

Les plaignantes reprochaient à la journaliste et au Journal de Québec d’avoir accolé une photo d’elles à un article paru le 7 octobre 2005, traitant des jeunes fugueuses et de leur style de vie. Elles affirment que cette association entre elles et les fugueuses n’est pas conforme à la réalité et que, bien que leurs visages aient été brouillés, elles ont pu facilement être identifiées dans leur communauté.

Le CPEI a retenu la plainte, les mis-en-cause ont formulé une demande d’appel. La commission d’appel a maintenu la décision du CPEI.

2005-12-028 Parti Vision Montréal, Élaine Bissonnette, candidate c. Le Guide de Montréal-Nord

La plaignante porte plainte en son nom et au nom du Parti Vision Montréal pour le traitement inéquitable qui lui aurait été accordé ainsi qu’à son parti lors des élections municipales du 6 novembre 2005.

Le CPEI a rejeté la plainte et la plaignante a porté la décision en appel. La commission d’appel a maintenu la décision du CPEI tout en précisant que la publicité est généralement exclue de la juridiction du Conseil de presse sauf en vertu de la rubrique 2.1.6 du guide Droits et responsabilités de la presse.

Cette dernière stipule : « (…) Toutefois, en regard du rôle de la presse en matière d’information et en vertu du droit du public à l’information, les préoccupations commerciales et économiques qui peuvent présider au choix de la publicité publiée ou diffusée ne doivent en aucun cas influencer la politique rédactionnelle des organes d’information ».

Dans le dossier 2005-12-028, le motif précisé à la rubrique précitée n’est pas invoqué par la plaignante. Compte tenu de ce contexte, la commission estime que le CPEI n’aurait pas dû traiter de l’analyse de l’espace publicitaire en période électorale dans ce dossier.

D2005-12-034 Michel Dufour c. Jean-Philippe Pineault, journaliste et Le Journal de Montréal et Le Journal de Québec

Le plaignant portait plainte contre un article rédigé par M. Pineault publié par les quotidiens mis en cause le 6 décembre 2005. Cet article, qui faisait écho à un reportage de M. Normand Lester, diffusé la veille sur le réseau de télévision TQS, aurait reproduit, en plus d’avoir déformé les affirmations de M. Lester, certaines informations erronées présentes dans le reportage.

Le CPEI a retenu la plainte de M. Dufour, les mis-en-cause ont formulé une demande d’appel et la commission d’appel a maintenu la décision du CPEI.

Toutes les décisions du Conseil de presse du Québec peuvent être consultées au www.conseildepresse.qc.ca.
 

– 30 –

SOURCE :      Nathalie Verge, secrétaire générale

                        Conseil de presse du Québec

                        Tél. : (514) 529-2818

              

 

 

Les commentaires sont fermés.