Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles

Le CCNR demande un plan d’action à une émission récidiviste

Crédit photo : Magazine du CPQ

Dans une décision rendue publique le 14 août, le Conseil canadien des normes de la radiotélévision (CCNR) considère que les propos sur la mort tragique d’un jeune homme de 17 ans, tenus par les animateurs du Dean Blundell Show, diffusé sur CFNY-FM à Toronto, étaient inappropriés.

Dans leur émission du 17 janvier 2013, les animateurs Dean Blundell et Todd Shapiro ont discuté du décès d’un jeune Américain retrouvé coincé dans un tapis de lutte qui était enroulé et posé à la verticale. L’élève aurait plongé tête première dans le rouleau pour récupérer sa chaussure. Le tapis l’aurait enserré et il aurait suffoqué.

Après avoir présenté la nouvelle, M. Blundell a dit que cet incident prouve que la lutte est un sport « incroyablement gai ». Il a alors entrepris une description de certaines prises de lutte pour justifier cette affirmation. « Tu te mets à quatre pattes, l’autre gars se tient derrière toi, prêt à te foncer dedans. Tu lui sautes dessus et tu l’écrases avec tes parties privées. Et pour faire tout ça, tu dois porter un collant »*, a-t-il décrit.

Même si rien n’indique que le jeune homme pratiquait la lutte, Todd Shapiro a mentionné qu’il a peut-être « rampé dans le tapis exprès » parce qu’il « se sentait gêné de ce qu’il avait fait dans la semaine durant les pratiques ».*

Après avoir poursuivi leur description du sport, M. Blundell a conclu en lançant : « Les gars, si vous êtes sur l’équipe de lutte, lâchez-moi ça. C’est gai ».*

Plaintes

Le CCNR a reçu deux plaintes concernant ce segment de l’émission matinale. Les plaignantes étaient choquées par la connotation méprisante accolée au terme gai, rapporte l’organisme chargé de veiller au respect des codes de normes adoptées par les radiodiffuseurs privés canadiens. Selon elles, les propos des animateurs donnaient l’impression qu’un jeune doit avoir honte de pratiquer un sport gai et qu’il est normal qu’il veuille se suicider pour cette raison. 

La station de radio a pour sa part fait valoir que les commentaires des animateurs concernaient la lutte. Ils rappellent que l’émission propose « une vision satirique, sarcastique et préférablement comique des aspects plus ou moins ordinaires de la vie courante »*.

Décision

Si le Comité régional de l’Ontario du CCNR qui a analysé les plaintes considère que les commentaires ne prônaient pas la violence envers les homosexuels, il juge cependant qu’il « présente un portrait discriminatoire, stéréotypé, dégradant et négatif des homosexuels ». Sur cette base, les animateurs ont donc enfreint le Code de déontologie et le Code sur la représentation équitable de l’Association canadienne des radiodiffuseurs (ACR).

Le Comité estime également que les propos des animateurs constituent une banalisation de ce décès tragique et sont donc inappropriés en vertu du Code de déontologie de l’ACR.

Les membres du Comité ont constaté que depuis 2009, il s’agit de la troisième fois que les animateurs de cette émission enfreignent les règles déontologiques concernant la représentation équitable en ce qui a trait aux groupes identifiables.

« Les radiotélédiffuseurs membres qui adhèrent au CCNR le font de leur propre gré, et ce faisant conviennent […] (b) d’éviter toute répétition d’une infraction aux codes pour laquelle ils ont déjà été déclarés fautifs en ce qui concerne une émission ou une série en particulier », rappelle le CCNR. Il demande d’ailleurs à la station torontoise de lui fournir dans les 30 jours un plan acceptable indiquant comment il s’assurera qu’il n’y aura pas d’autres infractions. Dans le cas contraire, le CCNR étudiera si la station continuera d’être considérée comme l’un de ses membres.

La station de radio est tenue de faire connaître la décision du CCNR durant les heures de grande écoute et durant le Dean Blundell Show.

Notons que le 24 juillet, Dean Blundell a annoncé à ses auditeurs, le départ de Todd Shapiro. Dans un article publié le jour même, le Toronto Star rappelait les nombreuses controverses provoquées par les animateurs. Les dirigeants de la station n’avaient pas donné de détails sur ce départ.

Le Magazine du CPQ a contacté les dirigeants de la station afin d’obtenir des précisions sur ce départ. Des ajouts au texte seront faits si nécessaire.

__________

*Traduction du CCNR.

Cette entrée a été publié avec les mots-clefs , , , , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *