Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles

Offre d’emploi – Adjoint(e) administratif(ve)

Le Conseil de presse du Québec (CPQ) offre un milieu de travail stimulant dans l’univers des médias en perpétuelle mouvance où les défis ne manquent pas.

Le Conseil est à la recherche d’un(e) adjoint(e) administratif(ve), un poste central à son fonctionnement. Cette personne travaillera au cœur d’une équipe dynamique et passionnée par les médias et l’information. 

Il s’agit d’un poste permanent à temps plein, à Montréal.

Votre contribution

Relevant de la secrétaire générale, le titulaire de ce poste agit en tant que responsable de la coordination du processus de traitement des plaintes du public visant les journalistes et les médias. 

Ce poste est une vitrine importante pour le Conseil de presse : l’adjoint(e) administratif(ve) est la première personne que le public et les journalistes sollicitent lorsqu’ils ont des questions sur le processus de traitement des plaintes en déontologie journalistique. 

Responsabilités du poste:

  • Gérer la documentation  des plaintes soumises au Conseil (ouverture de dossier, gestion, classement et fermeture)
  • Rédiger la correspondance pour informer les parties des différentes étapes du processus et gérer le suivi des dossiers
  • Gérer les échéances des dossiers (inscrire à l’agenda, faire les rappels aux membres de l’équipe)
  • Apporter un soutien administratif à l’équipe
  • Répondre aux appels et aux courriels portant sur le processus de plainte;
  • Communiquer avec les plaignants, les patrons des médias et les journalistes afin de les informer de l’état des dossiers qui les concernent ;
  • Produire le rapport annuel du Conseil;
  • Mettre à jour la base de données et assurer la documentation de toutes modifications
  • Accomplir toute autre tâche administrative connexe

Profil recherché

Autonome, organisé et minutieux, le candidat idéal sera un joueur d’équipe capable de gérer plusieurs dossiers simultanément et d’être en mesure de gérer les priorités.

Expérience 

  • Au moins trois années d’expérience en soutien administratif
  • Diplôme en administration, bureautique, secrétariat, technique juridique, ou une formation jugée équivalente;
  • Maîtrise de la suite Google
  • Excellente maîtrise du français et de l’anglais
  • Expérience dans la gestion d’une base de données (connaissance du logiciel File Maker, un atout)

Qualités personnelles

  • Minutie et souci du détail
  • Sens de l’organisation
  • Autonomie
  • Grandes qualités rédactionnelles
  • Excellent esprit d’équipe
  • Capacité à établir l’ordre prioritaire des tâches selon leurs délais serrés, dans un contexte où les activités et les priorités évoluent rapidement
  • Intérêt pour l’univers du journalisme et des médias
  • Aptitudes à gérer une base de données
  • Initiative et jugement
  • Personnalité conviviale, à l’écoute des gens

Salaire

50 000 $ à 60 000 $, selon l’expérience

Avantages corporatifs

  • Assurances collectives
  • REER collectif
  • Horaire de travail : du lundi au vendredi, de jour, 35 heures par semaine
  • Possibilité de télétravail en partie (mode hybride)
  • Facilement accessible par transport en commun
  • Rémunération globale compétitive
  • Ambiance de travail conviviale dans des bureaux agréables et lumineux

Entrée en fonction : dès que possible

Lieu de travail : les bureaux du Conseil de presse sont situés dans le nouvel édifice de Télé-Québec, Au-Pied-du-Courant, au 905, avenue de Lorimier, Montréal.

Comment postuler

Nous vous invitons à envoyer votre lettre de motivation ainsi que votre CV à l’adresse suivante avant le 19 septembre 2022 :

 candidatures@conseildepresse.qc.ca 

Svp inscrire l’objet suivant : Adjoint(e) administratif(ve)

Nous remercions tous les candidats et toutes les candidates de leur intérêt, mais seules les personnes dont la candidature sera retenue recevront une réponse.

À propos du Conseil de presse du Québec

Le Conseil de presse du Québec est un organisme privé, à but non lucratif, qui œuvre depuis près de 50 ans à la protection de la liberté de la presse et à la défense du droit du public à une information de qualité. Son action s’étend à tous les médias d’information distribués ou diffusés au Québec, qu’ils soient membres ou non du Conseil, qu’ils appartiennent à la presse écrite ou électronique. Le Conseil reçoit les plaintes du public et rend des décisions relativement à la déontologie journalistique. Mécanisme d’autorégulation de la presse, le Conseil ne peut être assimilé à un tribunal civil, il ne possède aucun pouvoir judiciaire, réglementaire, législatif ou coercitif ; il n’impose aucune autre sanction que morale.

Les commentaires sont fermés.