Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles

Révision de la Loi électorale québécoise : le droit à l’information et la liberté d’expression doivent être protégés

Dans une lettre qu’il adressait récemment au ministre délégué à la réforme électorale, M. Michel Gratton, Le Conseil de presse du Québec a tenu à rappeler que les modifications qui seront proposées à la Loi électorale, à la reprise de la session parlementaire, devront faire en sorte que les mesures de contrôle des dépenses électorales éliminent toute possibilité d’atteinte au droit à l’information et à la libre circulation des idées.

De plus, comme une telle loi est si essentielle à la vie démocratique, le Conseil s’est dit favorable à la tenue d’une commission parlementaire à ce sujet afin que tous les intéressés aient l’occasion d’y faire valoir leur point de vue.

Dans sa lettre, le Conseil a aussi rappelé que, lors de la dernière campagne électorale, l’ambiguïté et l’imprécision de la loi, de même que les interprétations auxquelles elle a donné lieu, ont eu comme conséquence d’empêcher la tenue du débat des chefs à la télévision et de porter atteinte à la liberté d’expression de certains groupes.

Le Conseil de presse avait alors dénoncé cette situation dans un avis au Directeur général des élections.

Les commentaires sont fermés.