Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles

La commission d’appel maintient trois décisions et en infirme une

Montréal, le 10 juillet 2019 — La commission d’appel du Conseil de presse du Québec (CPQ) a étudié quatre décisions du comité des plaintes ayant fait l’objet d’un appel de l’une des parties. Elle a maintenu trois décisions et en a infirmé une. 

D2017-11-135 (2) : Pas d’amalgame quand une opinion est appuyée par des faits 

À l’unanimité, les membres de la commission d’appel ont infirmé la décision de première instance visant la journaliste Mélodie Nelson et le site Internet de Vice Québec concernant l’article « Le Canada finance une campagne religieuse contre la prostitution ». En première instance, le Conseil de presse du Québec avait retenu l’un des deux griefs de manque de rigueur de raisonnement et celui de refus d’apporter un correctif et avait rejeté les griefs d’information inexacte, de sensationnalisme, de manque d’équité, d’incitation au mépris et d’entretien des préjugés. La commission juge que le fait d’associer la CLES à une « pensée anti-travailleuse du sexe » relève de l’opinion de la journaliste qui a consulté d’autres experts dans le domaine pour appuyer sa thèse et rapporte des faits et des citations. La commission estime que l’on ne peut y voir un amalgame.

Lire la décision complète

D2017-08-099 (2) : Francine Charon et Bernard Aubert c. Éric Duhaime, Émission « Duhaime le midi » et FM93, Cogeco Média

En première instance, le Conseil avait retenu le grief d’inexactitude, mais n’avait pas blâmé les mis en cause pour avoir employé les termes « immigrants illégaux » pour qualifier les demandeurs d’asile qui entrent irrégulièrement au Canada. Les membres de la commission d’appel ont estimé que la décision de première instance ne dictait en rien un langage politiquement correct et qu’elle ne faisait que souligner que les propos de l’animateur n’étaient pas exacts selon les définitions légales. Ils ont donc maintenu cette décision. 

D2017-03-040 (2) : Mireille Goyer, présidente de l’Institut des femmes de l’air du monde, c. Saroja Coelho, Elysha Enos, Peter Johnson, cbc.ca et ici.radio-canada.ca 

La plaignante contestait la décision de première instance relativement à un grief d’inexactitude. La commission a maintenu cette décision, jugeant que les mis en cause pouvaient se fier aux informations de l’experte consultée, même si l’appelante aurait souhaité que le média ait recours à un expert différent. En première instance, le Conseil avait rejeté les griefs d’inexactitudes, d’informations incomplètes, de partialité, de sensationnalisme et de refus de publier un rectificatif.

D2017-04-059 (2) : Bernard Desgagné c. le site Internet ici.radio-canada.ca 

Les membres de la commission d’appel ont confirmé la décision de première instance relativement à l’article « L’attaque chimique est une fabrication à 100 %, dit Assad », rejetant le grief d’inexactitude. La commission a estimé que la preuve fournie par l’appelant n’était pas probante. 

À propos

Le Conseil de presse du Québec est un organisme privé, à but non lucratif, qui œuvre depuis plus de 45 ans à la protection de la liberté de la presse et à la défense du droit du public à une information de qualité. Son action s’étend à tous les médias d’information distribués ou diffusés au Québec, qu’ils soient membres ou non du Conseil, qu’ils appartiennent à la presse écrite ou électronique. Le Conseil reçoit les plaintes du public et rend des décisions relativement à la déontologie journalistique. Mécanisme d’autorégulation de la presse, le Conseil ne peut être assimilé à un tribunal civil, il ne possède aucun pouvoir judiciaire, réglementaire, législatif ou coercitif; il n’impose aucune autre sanction que morale.

Le Conseil de presse remercie Cision d’avoir rendu possible l’envoi de ce communiqué.

— 30 —

RENSEIGNEMENTS :          Florence Reinson

                                              Directrice éthique et déontologie journalistiques

                                              Conseil de presse du Québec

                                              Tél. : (514) 529-2818

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *