Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles

Le Conseil de presse et les recommandations de la Commission Kent

Montréal, le 09 décembre 1981.  « Si, comme le recommande la Commission Kent, un organisme de surveillance des transferts des titres de propriété des entreprises de presse devrait être créé, cet organisme devrait être de juridiction provinciale vu le caractère particulier de la presse québécoise. » C’est ce qu’affirme le Conseil de presse du Québec dans une lettre qu’il vient de faire tenir au Ministre des Communications du Québec.

Le Conseil de presse reprend ainsi le vœu qu’il avait formulé dans le mémoire qu’il présentait à la Commission Kent le 12 mars dernier.

Organisme essentiellement voué à la protection du droit du public à l’information et à la défense de la liberté de la presse au Québec, le Conseil, qui a entrepris l’étude des recommandations de la Commission Kent, n’est pas sans se préoccuper des retombées de certaines d’entre elles sur la presse québécoise si le gouvernement fédéral décide de les traduire dans une « Loi sur les journaux du Canada », comme le recommande aussi la Commission.

Sources : Jean Baillargeon, secrétaire général du Conseil de presse du Québec.

 

Les commentaires sont fermés.