Extras
Imprimer
Ajouter aux Favoris
Envoyer à un ami

Nouvelles

Armes à feu, hidjab, et synergologie : le Conseil de presse publie de nouvelles décisions

Le Conseil de presse du Québec a publié dix nouvelles décisions relativement à des plaintes qu’on lui avait soumises. Il en a rejeté huit, en a retenu une et une plainte a été jugée irrecevable.

D2019-03-053 : Simon Ouellet c. Yves Boisvert et La Presse 

Le Conseil de presse a retenu la plainte pour information inexacte dans la chronique « Qu’est-­ce qu’on attend pour bannir ces armes? » d’Yves Boisvert. L’inexactitude concernait la réglementation relative à la capacité des chargeurs d’armes à feu. Considérant qu’il s’agissait d’un manquement mineur, il n’y a pas eu de blâme. Le Conseil a toutefois invité  les journalistes et les médias à la rigueur lorsqu’ils rapportent des informations sur un sujet complexe et sensible comme celui des armes à feu, même si ces informations seront perçues, aux yeux de plusieurs, comme des détails.

Lire la décision complète

 

D2018-10-107 : Philippe Turchet c. Patrick Lagacé et La Presse+

Dans le dossier visant la chronique « Synergologie, pseudoscience à gogo », le Conseil a jugé que Patrick Lagacé n’avait pas manqué à ses devoirs déontologiques d’indépendance et d’intégrité. Le grief de confusion dans l’identification des genres journalistiques est également rejeté puisque le média avait clairement identifié qu’il s’agissait d’une chronique. 

Lire la décision complète

 

D2019-02-039 : Jacques Lalonde c. Francine Pelletier et Le Devoir

Le Conseil a rejeté le grief de discrimination visant la chronique de Francine Pelletier intitulée « Scandales sexuels : sortir des ténèbres » dans laquelle elle déplorait les conclusions tirées lors d’un sommet sur les abus sexuels du clergé. 

Lire la décision complète

 

D2019-04-059 : Mireille Dufour c. Olivier Boisvert-Magnen et Urbania

Le Conseil a notamment rejeté les griefs d’information inexacte et d’atteinte à la vie privée dans la chronique « La taverne du mois : la Caserne 40 (À Québec) » dans laquelle le chroniqueur relatait son expérience dans ce bar sur un ton satirique. 

Lire la décision complète

 

D2018-12-121 : Marie-Eve Veilleux c. La Presse

Le Conseil a rejeté la plainte d’entretien de préjugés visant la photographie accompagnant l’article intitulé « Les membres de QS expulsent les médias d’un débat sur la laïcité ». Bien que la plaignante considérait que la photo (une femme voilée de profil au centre d’une foule floue), associée au titre, contribuait à entretenir les préjugés associés au port de signes religieux, elle n’a pas identifié le préjugé qui serait véhiculé. Cette photo montre un symbole, le hidjab, qui se trouve au coeur du débat qui est le sujet de l’article. Elle n’est pas, en soi, discriminatoire, a tranché le Conseil. 

Lire la décision complète

 

D2018-12-119 : Sylvain-Claude Filion c. Rima Elkouri et La Presse

Le plaignant reprochait à Rima Elkouri d’avoir « tronqué la chronologie des faits pour servir son propos biaisé » dans sa chronique « Au-delà du “twerk” ». Il y était question de la polémique suscitée par les propos d’un DJ lors de la cérémonie de remise du Ballon d’or à la meilleure joueuse de soccer de l’année . Le Conseil a rejeté la plainte pour inexactitude et incomplétude et a jugé irrecevable le grief de partialité, puisque l’obligation déontologique d’impartialité s’applique uniquement au journalisme factuel et non au journalisme d’opinion. 

Lire la décision complète

 

D2019-02-038 : Jean Archambault c. Le Devoir

Le Conseil a déterminé que Le Devoir n’avait pas l’obligation de mentionner que son chroniqueur Konrad Yakabuski collabore également avec d’autres médias. Les griefs d’apparence de conflit d’intérêts et de refus de publier une contribution du public sont également rejetés.

Lire la décision complète

 

D2019-01-010 : Stéphane Boucher et Louis-Martin Archambault c. La Presse

La photo d’arme de poing accompagnant le texte « Les Guns » publié dans la section Débat reflétait l’information à laquelle elle se rattachait puisque le texte abordait notamment la question des armes illégales, ce qui comprend des armes de poing. Le grief de publication d’une photo inadéquate est rejeté.

Lire la décision complète

 

D2019-02-027 : Michel Trahan c. La Presse

Le Conseil a rejeté la plainte visant la photographie d’arme de poing qui accompagnait la lettre d’opinions intitulée « Pour le registre, pour la santé mentale ».

Lire la décision complète

 

D2019-02-034 : Daniel Gagnon c. Christian Rioux et Le Devoir

En l’absence d’un manquement significatif en raison d’une erreur de lecture de la part du plaignant, le Conseil de presse a jugé irrecevable la plainte visant la chronique « Jaune, brun, rouge » signée par Christian Rioux. 

Lire la décision complète

À propos

Le Conseil de presse du Québec est un organisme privé, à but non lucratif, qui œuvre depuis près de 50 ans à la protection de la liberté de la presse et à la défense du droit du public à une information de qualité. Son action s’étend à tous les médias d’information distribués ou diffusés au Québec, qu’ils soient membres ou non du Conseil, qu’ils appartiennent à la presse écrite ou électronique. Le Conseil reçoit les plaintes du public et rend des décisions relativement à la déontologie journalistique. Mécanisme d’autorégulation de la presse, le Conseil ne peut être assimilé à un tribunal civil, il ne possède aucun pouvoir judiciaire, réglementaire, législatif ou coercitif; il n’impose aucune autre sanction que morale.

Les commentaires sont fermés.